Wekey est partenaire du salon INNN les 5 et 6 octobre
Dans toute la France
Dans toute la France

Web3 et recrutement

Web3 et recrutement

Vous avez pu prendre conscience des opportunités et évolutions que vont apporter le Web3 au travers de notre série d’articles lui étant consacrée.

Vous avez aussi pu découvrir les moyens qui sont actuellement déployés par les géants du Web2 pour ne pas louper le coche.

Aujourd’hui, nous avons décidé de faire un focus sur son impact en termes de recrutement.

Votre revue de presse Web3 hebdomadaire

En une newsletter vous retrouverez ainsi les faits marquants, annonces et avancées du Web3 de manière digeste et vulgarisée.
Inscrivez-vous !

La grande démission et l’explosion du Web3

Aux États-Unis, ce sont plus de 38 millions de personnes qui ont quitté leur travail en 2021, dont 40 % qui n’avaient pas trouvé un autre emploi quand ils ont franchi le pas !

Bouleversant totalement le marché du travail, ce phénomène a trouvé un nom : « la grande démission ».

En France également les démissions sur le marché du travail se sont nettement multipliées ces derniers mois. Une situation qui n’a évidemment rien de comparable aux dizaines de millions de départs côté outre-Atlantique, mais il s’agit tout de même de chiffres significatifs : mi-2021, le nombre de démissions en CDI a bondi de 10,4% et de 19,4% par rapport à juin et juillet 2019 respectivement.

Certains soulignent que cette tendance est particulièrement importante auprès des jeunes générations.

 En quête de sens, de valeurs, et de liberté, ces mêmes générations se retrouvent dans la nature même de ce qu’est le Web3. La propriété partagée, le succès des personnes qui est étroitement lié à la qualité de ses contributions sur le réseau, cette dynamique collaborative, solidaire et inclusive sont autant d’arguments pour elles… 

Avec un timing particulièrement aligné, l’explosion du Web3 semble trouver échos auprès de profils diversifiés mais surtout tech.

La fuite des talents tech vers le Web3 s’accélère

Les recruteurs américains observent un nouveau phénomène depuis le début de l’année, les profils tech quittent les géants de la Silicon Valley pour s’enrôler dans la crypto et le Web3 !

Ils quittent ainsi des entreprises pourtant prisées tels que Google, Meta, Amazon et consœurs, en misant sur ce qu’ils considèrent comme l’avenir de l’industrie.

« Nous voyons sans aucun doute certains des meilleurs et des plus brillants profils de la Silicon Valley, ou de la technologie, passer à la crypto », a déclaré Scott Fletcher, dont la société Growth Partners a débauchés plusieurs « personnes très expérimentées » d’Amazon, Meta et Google… »

Des besoins en recrutement énormes

L’équipe de réalité augmentée de Microsoft a vu 100 départs au cours de l’année écoulée alors que de nombreux ingénieurs ont quitté le navire pour travailler sur le Metavers chez Facebook. Apple a eu un problème similaire et se retrouve avec environ 10 000 postes vacants. Un turnover énorme.

Au cours de l’année à venir, l’ensemble des recruteurs IT sont affirmatif : il sera difficile de trouver des ingénieurs qualifiés, c’est le moins que l’on puisse dire.

D’où l’importance pour les recruteurs d’appréhender cette évolution du paysage numérique, les attentes des futurs employés et de miser sur l’amélioration des compétences des équipes actuelles. Cela leur permettra à la fois de ne pas louper le train du Web3 tout en s’assurant de ne pas perdre en attractivité et en marque employeur.

Envie d'aller plus loin ?

Nous sommes présents sur Niort, Nantes, Brest et Bordeaux pour organiser dans vos locaux une acculturation au Web3 de vos équipes !

Le Web3 présente certaines spécificités dans sa manière même de fonctionner.

Par exemple, dans les DAO : le travail, la prise de décision et les transactions financières sont décentralisés et dirigés par la communauté. Cela se  traduit par une forme de nouvelle économie indépendante, où les gens peuvent effectuer le travail qu’ils choisissent de faire pour plusieurs DAO et donc recevoir plusieurs sources de revenus.

Aucun contrat de travail n’est nécessaire, les RH ne vivent pas de cauchemars administratifs lors de l’attribution d’une action ou récompense.

Ces nouveaux mécanismes attirent les talents qui recherchent une alternative au modèle traditionnel.

Le Web3, étant décentralisé par nature et s’appuyant avant tout sur des compétences techniques, il s’est développé sous un modèle de télétravail massivement représenté dans l’écosystème.

La carrière en tant que concept de progression linéaire au sein de hiérarchies verticales n’est plus attrayante pour les jeunes profils hautement qualifiés. La « grande démission » nous a bien confirmé qu’ils aspirent à plus d’épanouissement personnel. Et le Web3 pourra le permettre à certains.

C’est sans compter sur le fait que l’écosystème de la blockchain a connu une croissance sans précédent, de nombreuses entreprises cherchant désormais à embaucher des développeurs Web3 ayant une expérience de la crypto-monnaie.

Des profils + recherchés que d'autres

Ces profils sont rares et de plus en plus recherchés, avec une difficulté particulière résidant dans le manque / non nécessité d’obtenir un diplôme ou certification associée au Web3 ; ce qui complexifie la qualification des candidats. 

Les offres d’emploi Développeur Blockchain explosent aux quatre coins du globe. Elles nécessitent notamment la maîtrise du langage Solidity et Web3.js servant à développer les Smart Contracts.

Les développeurs Smart Contract sont effectivement très recherchés, mais suivis de près par les développeurs Web Front End.

Les contrats intelligents n’étant qu’une partie de l’ensemble de l’écosystème technique Web3, les développeurs Javascript, React, Next, Node, sont tout autant recherchés en Web3 qu’en Web2.

N’oublions pas les profils artistiques et de gestion de communauté !

Le boom au global du Web3 devrait apporter avec lui de nombreux changements, sur les profils recherchés, le recrutement mais également le management :

Récemment Gartner prédisait au travers d’une étude mondiale que 25 % des gens passeront une heure ou plus par jour dans le Metavers d’ici 2026.

Envie d'aller plus loin ?

Nous sommes présents sur Niort, Nantes, Brest et Bordeaux pour organiser dans vos locaux une acculturation au Web3 de vos équipes !

Vous l’aurez compris, le Web3 chamboule également le paysage du recrutement IT et l’orientation techniques des profils.

Nous avons fait le choix au travers de cet article d’aborder l’impact du Web3 sur le recrutement.

Mais nous restons à votre disposition si nécessaire de l’approfondir via une session acculturation ou formation Web3 au sein de votre service !

Ce n’est pas un sujet qu’il est simple de présenter en quelques mots, donc si vous avez la moindre question : écrivez-nous !