Wekey est partenaire du salon INNN les 5 et 6 octobre
Dans toute la France
Dans toute la France

A la découverte du Web3 – Les différents types de tokens

A la découverte du Web3 – Les différents types de tokens

La tokenisation est l’un des concepts qui a été le + popularisé par la montée en puissance de la blockchain. L’émission d’un token sur une blockchain amplifie son utilité de manière exponentielle. On a évidemment tout de suite en tête les tokens crypto, également les tokens de gouvernance (voir notre article sur les DAOs), mais connaissez-vous les utility et security tokens ?

Votre revue de presse Web3 hebdomadaire

En une newsletter vous retrouverez ainsi les faits marquants, annonces et avancées du Web3 de manière digeste et vulgarisée.
Inscrivez-vous !

Différence entre coin et tokens

Contrairement aux coins, des cryptomonnaies qui fonctionnent sur leur blockchain native, les tokens sont construits sur des blockchains déjà existantes. 

Par exemple, Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) sont des « coins » car ils fonctionnent sur leurs propres blockchains, tandis qu’Uniswap (UNI) et Chainlink (LINK) sont des « tokens » car ils fonctionnent sur la blockchain Ethereum (déjà existante). 

Un token fait référence à une valeur, une utilité ou un actif dans le monde de la crypto-monnaie. Il existe principalement deux types de tokens : les tokens utilitaires et les tokens de sécurité.

Source : BitPanda

Tokens utilitaires (utility token)

Il y a six rôles différents que jouent les tokens utilitaires :

  1. Les détenteurs bénéficient d’un droit d’accès à un service ou peuvent participer à la gouvernance de ce dernier.
  2. Les utilisateurs peuvent échanger des tokens contre des services sur une plateforme.
  3. Ils peuvent être utilisés comme moyen de paiement pour entrer dans un réseau blockchain.
  4. Les tokens utilitaires peuvent être offerts pour inciter les utilisateurs à fournir des services au réseau, tels que fournir de la liquidité ou participer à la vérification des transactions.
  5. Ils agissent tel une « réserve de valeur » et de monnaie (liquidités) pour les paiements à l’intérieur et à l’extérieur du réseau blockchain.
  6. Les tokens permettent le partage et la distribution de dividendes ou bénéfices.

Les tokens utilitaires ont tendance à avoir une fonctionnalité plus large que les tokens de sécurité. Ils sont généralement distribués lors d’une ICO (aka technique de collecte de fonds, non réglementée, mais populaire pour susciter l’intérêt autour d’un projet/service web3).

Dans un ICO, les investisseurs achètent les tokens avec de la monnaie fiduciaire (fiat) ou d’autres cryptomonnaies plus établies tels que Bitcoin ou Ethereum.

Envie d'aller plus loin ?

Nous sommes présents sur Niort, Nantes, Brest et Bordeaux pour organiser dans vos locaux une acculturation au Web3 de vos équipes !

Tokens de securité (security token)

Le terme « sécurité » ne fait pas référence à la sécurité, mais plutôt à la représentation de la valeur financière sous la forme d’une action, d’une obligation ou d’une option. Il existe trois types courants de tokens de sécurité : équité, dette, et actif réel.

  • Les tokens d’équité sont grossièrement l’équivalent des actions émises par une entreprise. Au lieu de certifier la propriété sur des certificats papier, les tokens d’équité sont enregistrés sur la blockchain.
  • Les tokens dette représentent une dette ou un prêt. Il peut s’agir d’hypothèques immobilières ou d’obligations d’entreprises.
  • Les tokens d’actifs réels représentent la propriété d’un actif particulier tel que l’immobilier, l’art ou les matières premières. Le prix de ces tokens dépend du prix de l’actif correspondant. Ces tokens sont adossés à un actif physique et évoluent en fonction de la valeur de ce 1er.

Comment fonctionnent les tokens de sécurité ?

Les tokens de sécurité sont conçus dans un objectif d’investissement. Ils sont soumis au même contrôle réglementaire que les actifs de sécurité traditionnels mais offrent toutefois de nombreux avantages :

  • Rapidité : les titres traditionnels prennent quelques jours ouvrables pour être réglés. En revanche, les tokens de sécurité sont beaucoup plus efficaces et peuvent s’installer en quelques minutes, économisant ainsi du temps et des ressources.
  • Internationalisation : certains titres/actions peuvent être limités par pays. L’émergence des tokens de sécurité permet à tous de négocier facilement à l’échelle mondiale.
  • Accessibilité : les marchés boursiers traditionnels ont des heures et jours d’ouverture, contrairement à la cryptomonnaie, où les échanges de tokens sont possibles 7jr/7 et 24h/24.
  • Interopérabilité des actifs : les tokens de sécurité ouvrent la possibilité d’une plus grande interopérabilité des actifs. Supposons qu’un commerçant détienne des droits de propriété sur différentes classes d’actifs via des tokens de sécurité sur une seule plateforme décentralisée. Les actifs peuvent être en mesure de se référencer et d’interagir les uns avec les autres.

Contrairement aux ICO, les entreprises détiennent des tokens de sécurité, dans un environnement réglementé. Elles doivent enregistrer leurs transactions auprès des autorités compétentes et satisfaire à toutes les exigences légales.

source : cryptoast

La méthode d'Howey

En cas de doute, vous pouvez utiliser la méthode Howey pour différencier un utility token d’un security token.  

La méthode Howey est simple et basée sur 4 questions : 

  • L’investissement concerne de l’argent ou des actifs ?
  • L’investissement se réalise dans une entreprise ?
  • Il y a une espérance de profits avec l’investissement ?
  • L’ensemble des profits provient des efforts d’un promoteur ou d’un tiers ?

Si l’un de ces axes n’est pas respecté, le token ne peut être considéré comme un security token (et de fait la levée de fond ne sera pas considérée comme une STO).

Vous l’aurez compris, il y’a une multitude d’usages possibles en fonction de vos objectifs. La tokenisation est un sujet complexe mais passionnant, nous espérons qu’avec cet article nous avons pu vous apporter un peu de clarté. 

Mais nous restons à votre disposition si nécessaire de l’approfondir via une session acculturation ou formation tokenisation au sein de votre service !

Ce n’est pas un sujet qu’il est simple de présenter en quelques mots, donc si vous avez la moindre question: écrivez-nous !

Envie d'aller plus loin ?

Nous sommes présents sur Niort, Nantes, Brest et Bordeaux pour organiser dans vos locaux une acculturation au Web3 de vos équipes !

Dans notre prochain article, nous ferons le focus sur un Token bien particulier et qui fait beaucoup parler de lui en ce moment… Le NFT (Non Fungible Token) !