Le nouvel épisode du Podcast Ma vie de freelance est en ligne !
Dans toute la France
Dans toute la France

A la découverte du Web3 – Le phénomène NFT (non fongible token)

A la découverte du Web3 – Le phénomène NFT (non fongible token)

Qu'est-ce qu'un NFT ?

NFT est l’abréviation du terme anglais « Non Fungible Token » que nous pouvons traduire en français par « Jeton Non Fongible ».

Il s’agit donc bien d’un token, un actif numérique émis par une blockchain, mais dont la caractéristique est d’être « non fongible », c’est-à-dire que chaque NFT présente des caractéristiques uniques (et ne peuvent donc pas être échangés l’un contre l’autre vs des crypto tokens habituels).

La valeur d’un NFT est donc déterminée par le jeu de l’offre et de la demande, sans régulation de marché. 

Votre revue de presse Web3 hebdomadaire

En une newsletter vous retrouverez ainsi les faits marquants, annonces et avancées du Web3 de manière digeste et vulgarisée.
Inscrivez-vous !

Comment fonctionne un NFT ?

Grâce à la technologie blockchain (cryptage + métadonnées), le NFT peut servir de certificat d’identification pour n’importe quel asset digital (un morceau de musique, une œuvre d’art, un objet de jeu vidéo, etc.). 

Les NFTs se sont initialement développés sous Ethereum (ETH). Plus techniquement, ce sont des tokens ERC-721. La particularité de la blockchain Ethereum résident dans sa capacité à gérer des « smart contracts » (contrats intelligents).

La très grande majorité des NFTs est toujours développée sous la blockchain Ethereum mais de plus en plus de projets émergent sous d’autres blockchains (Solana, Cardano, Avalanche, Elrond, Thezos, etc).  

Peu importe la blockchain choisie, pour créer un NFT, le point de départ est de déterminer un medium comme une image, une vidéo, un son ou un autre type d’objet.

Puis de définir l’hébergement des données de manière décentralisée, et déployer le smart contract sur la blockchain choisie.

Le langage utilisé pour développer le NFT dépendra de la blockchain, Solidity pour Ethereum et Rust pour Solana par exemple.  

A noter que la plupart des plateformes de vente et achat de NFTs, automatisent désormais le process. 

Envie d'aller plus loin ?

Nous sommes présents sur Niort, Nantes, Brest et Bordeaux pour organiser dans vos locaux une acculturation au Web3 de vos équipes !

Les différentes typologies de NFTs

Les NFTs changent notre monde par la façon dont nous communiquons les uns avec les autres et transmettons des informations. 

Il n’y a donc pas de limite à l’usage possible des NFTs, cependant nous pouvons les ranger dans 10 différentes grandes catégories :  

  • Objet de collection 
  • Artistique 
  • Musical
  • Gaming 
  • Actif du monde réel 
  • Identitaire  
  • Nom de domaine 
  • Sport / e-sport 
  • Évènement (i.e. : ticket pour un concert) 
  • Metaverse 

Chaque projet NFT est libre de proposer un usage ou des services associés spécifiques réservés à sa communauté (propriétaires) :

Exemples de NFTs célèbres

Après Eminem, c’est au tour de Justin Bieber de craquer pour un Bored Ape Yacht Club à 1.3 million de dollars. 

exemples de NFT celebre BAYC

L'oeuvre "Everyday : The First Five Thousand Days" a été mise aux enchères et vendue à 69 346 250 $ par la maison Christie’s.  

exemples de NFT celebre Beeple

La chanteuse Grimes a vendu sa collection de NFTs pour 6 millions de dollars. Neuf de ses œuvres ont été vendues en seulement 20 minutes. 

exemples de NFT celebre Grimes

Avec l'une des levées de fonds les + impressionnante jamais réalisée en Europe, Sorare continue d'étonner avec la vente d'une carte (NFT) à l'effigie de l'attaquant norvégien Erling Haaland pour 609.000 euros.

exemples de NFT celebre Sorare

On arrête plus le développement du célèbre Sandbox, le "métavers NFT" développé par des Français. Après Nike, Adidas, H&M ou encore Samsung, c'est désormais le groupe Carrefour qui vient de craquer pour une parcelle !

exemples de NFT celebre Sandbox

Les NFTs, un sujet qui fait débat

Si on entend autant parler des NFTs c’est surtout lié à l’aspect clivant de ce sujet, pour certains il s’agit de l’avenir de la propriété intellectuelle, alors que pour d’autres ce n’est qu’une bulle spéculative au mieux et un désastre écologique au pire.  

L'impact écologique

Les NFTs sont souvent accusés de contribuer au changement climatique ; notamment car la majorité des NFTs est actuellement sous Ethereum, qui requiert une importante puissance de calcul (énergivore). Cependant ce souci bien connu de l’écosystème est en passe d’être résolu cette année avec le déploiement d’Ethereum 2.0 (aussi appelé Layer2) qui sera bien moins émettrice de CO2 (de 99,95% !).  

ll est également à noter que plusieurs projets développent déjà des NFTs sur d’autres blockchains bien moins énergivores que ETH (tel que Tezos). De nombreuses marketplace NFTs ont déjà sauté le pas en offrant des alternatives plus écoresponsables (i.e. exécution des blocs sous énergie renouvelable) ou compensation de l’émission carbone générée.   

Outil pour calculer l’empreinte carbone de votre activité sous ETH : https://carbon.fyi  

L'impact spéculatif

« Désolé, j’étais occupé à faire un clic droit sur cette vidéo Beeple et à télécharger le même fichier pour lequel quelqu’un a payé des millions de dollars… », est-ce que cette réflexion vous semble familière ?  

Et oui, un NFT ne privatise pas l’accès à l’art, ce n’est pas par ce que je possède la vidéo Beeple que vous ne pouvez pas la visionner / télécharger / partager (ceci est un exemple bien évidemment… Pour rappel l’œuvre Beeple vendu aux enchères par Christie’s a fini par se vendre pour 69 millions de dollars, soit 15 millions de dollars de plus que le tableau Nymphéas de Monet vendu en 2014.). 

Mais les NFTs sont conçus pour donner quelque chose qui ne peut pas être copié : la propriété de l’œuvre (bien que l’artiste puisse toujours conserver les droits d’auteur et de reproduction, tout comme avec une œuvre d’art physique). Pour le dire en termes de collection d’art physique : n’importe qui peut acheter une estampe de Monet. Mais une seule personne peut posséder l’original. 

Et, après ?

« Le NFT est pour moi le cheval de troie de la blockchain dans le monde physique et il va se diffuser petit à petit dans un peu tous les secteurs. »
John Karp
Auteur de "NFT revolution, naissance du mouvement Crypto-Art"

Vous l’aurez compris, il y’a une multitude d’usages possibles en fonction de vos objectifs. La tokenisation est un sujet complexe mais passionnant, nous espérons qu’avec cet article nous avons pu vous apporter un peu de clarté. 

Mais nous restons à votre disposition si nécessaire de l’approfondir via une session acculturation ou formation tokenisation au sein de votre service !

Ce n’est pas un sujet qu’il est simple de présenter en quelques mots, donc si vous avez la moindre question: écrivez-nous !

Envie d'aller plus loin ?

Nous sommes présents sur Niort, Nantes, Brest et Bordeaux pour organiser dans vos locaux une acculturation au Web3 de vos équipes !