Rencontrez-nous au salon Metadays les 29 & 30 novembre 2022
Dans toute la France
Dans toute la France

Le métavers, les NFTs… Kezako ?

Le métavers, les NFTs… Kezako ?

Nous étions il y a quelques jours au salon INNN de Niort pour démystifier l’univers du web3 et acculturer les visiteurs aux notions de NFTs et de Métavers.

Pour ce faire, nous étions accompagné de deux spécialistes : Maxime Gris, fondateur de Portals et LeadTech web3, Marc Buils, fondateur et consultant métavers chez Pinser.

Pour commencer : mais qu’est-ce donc que le web3 ?

Et on allait plus loin en développant les concepts dont on entend le plus parler ?

Les NFTs

NFT est un terme anglais qui signifie Non-Fungible Token (jeton non fongible dans la langue de Molière).

L’argent, les cryptomonnaies sont fongibles : on peut les échanger un euro contre un autre euro sans problème par exemple, à la différence d’un NFT qui est absolument unique.

Il se caractérise par 6 points :

  • La preuve d’origine,
  • la possession unique,
  • la transférabilité,
  • l’horodatage,
  • la qualification,
  • l’indestructabilité.

La question qui revient le plus souvent quand on découvre ce concept est : à quoi ça sert ?

Dans le métavers, ils serviront d’avatars ou permettent d’obtenir de nouveaux équipements, décors…

Ils servent également d’objets de collection. La startup Sorare permet d’acheter et d’échanger des cartes de joueurs de football par exemple. Elle est pionnière dans le domaine. Il est également possible d’obtenir sous forme de NFT des œuvres d’art ou de la musique.

Certains NFTs utilisent le modèle X to earn : leurs propriétaires peuvent gagner e l’argent en échange de certaines de leurs actions (jouer, marcher…)

Ils sont parfois tout simplement utilitaires, ils servent de signature électronique, à lutter contre le vol et le trafic, ils offrent accès à un service…

Saviez-vous que la solution Miinti, créée par Maxime Gris, va vous permettre de distribuer facilement vos NFTs ? C’est testé et approuvé par la Wekey Team !

Le métavers

Le métavers est l’ensemble des mondes virtuels connectés à internet, qui sont perçus en réalité augmenté. C’est un méta-univers : il va au delà de ce que nous connaissons actuellement.

Une nouvelle économie se développe grâce au métavers : la blockchain et les NFTs dont nous vous parlions plus haut en font partie.

Contrairement au virage du web2 qui a été pris tardivement par les acteurs du retail, les grandes enseignes ne veulent pas rater le RDV du métavers. 

Elles sont nombreuses, comme Le Printemps, à avoir créé un magasin immersif ou à tenter des choses. Notons par exemple Carrefour qui mène des entretiens d’embauche via The Sandbox ou Microsoft Teams qui permet de d’organiser des réunions en réalité augmentée.

Les chiffres d’utilisation sont éloquents : l’avenir est dans le métavers.

  • Plus de 120 milliards de dollars investis en 2022. Ce chiffre montera a 5 000 milliards en 2030
  • L’e-commerce représentera entre 2 000 et 2 600 milliards de dollars en 2030
  • La publicité entre 144 et 206 milliards de dollars
  • Le gaming au moins 108 milliards de dollars.

Vous envisagez vous aussi de vous lancer dans le métavers ? Marc Buils et Pinser proposent une solution technique pour créer son propre univers, de manière simple et à bas coût. Contactez-le pour plus d’informations !