Top 5 des erreurs à ne pas commettre quand on devient freelance.

Les erreurs à éviter quand on devient consultant indépendant

Ça y est c’est décidé ! Après des années de salariat chez un client final ou en ESN, tu as fait le choix de te mettre à ton compte et de devenir consultant indépendant.

Une fois ton entreprise créée, tu te mets en quête de tes premiers clients et tes premières missions.

Attention à ne pas tomber dans les pièges qui sont tendus aux jeunes freelances. Wekey fait le point pour toi :

S’isoler.

La recherche du premier client, le télétravail, la possibilité de choisir à quelle heure tu vas commencer à travailler voire même tes jours travaillés et chômés font que tu peux avoir tendance à t’isoler naturellement, sans t’en rendre compte.

En plus d’être néfaste pour ton moral à long terme, cela peut te couper de certaines réalités du travail.

Pour ne pas rester isolé, plusieurs solutions :

  • Rejoindre un espace de coworking ou un tiers lieu. Cela va te permettre de travailler hors de chez toi et de rencontrer d’autres entrepreneurs, qu’ils fassent le même métier que toi ou non !
  • Soigne ton réseau ! Le networking a encore de beaux jours devant lui, et peut-être encore plus avec la démocratisation récente du télétravail. Échange avec tes pairs sur LinkedIn, participe à des webinaires ou des conférences quand c’est possible, rends-toi à des afterworks !
  • N’hésite pas à aller travailler directement chez ton client de temps en temps quand c’est possible ! Échanger avec des collègues, partager une pause-café de temps en temps peut t’aider à te reconnecter et sortir d’un potentiel isolement.
  • Le savais-tu ? Wekey ouvrira en 2021 son propre espace de bureaux partagés, et si tu venais rompre ton isolement avec nous ? 😊

Sous-estimer sa valeur.

Dans un marché toujours plus concurrentiel, tu peux avoir envie, surtout si tu débutes, de baisser tes tarifs afin de te démarquer et décrocher un contrat.

En étant trop bon marché par rapport à tes confrères tu t’exposes au risque de perdre en crédibilité et de passer pour un professionnel aux compétences low cost. De plus, il te sera plus difficile de convaincre tes clients d’augmenter ton TJM et tu devras multiplier les contacts pour gagner ta vie, au risque de te laisser dépasser et ne plus avoir de temps pour toi.

Enfin, tu risques également d’entrer en conflit avec tes concurrents si tu baisses les prix de tes prestations de manière trop importante, ils pourraient le voir comme de la concurrence déloyale.

Pour conclure, nous ne pouvons que te conseiller de mener une étude de marché en amont : quels sont les tarifs pratiqués pour quel type de prestation ? Nous accompagnons également les consultants indépendants qui travaillent avec nous afin de leur trouver la mission idéale, rémunérée au juste prix !

Ne pas avoir de stratégie commerciale.

Tu es sûrement un excellent développeur / chef de projets / UX designer… Mais tu n’as pas forcément la fibre commerciale et tu comptes sur la reconnaissance de tes capacités pour décrocher tes missions. Erreur !

Il te faudra préparer en amont ton pitch commercial, savoir te vendre, évaluer le gain que tu apporteras à ton client par rapport à ce que tu lui coûteras, prouver ta valeur ajoutée par rapport à tes concurrents.

Même si tu avais un ou des clients lorsque tu as pris la décision de prendre la voie de l’indépendance, il va forcément y avoir des moments dans ta carrière de consultant où tu vas devoir démarcher des clients prospects. Tiens-toi prêt en préparant dès le début ton argumentation, et en la remettant à jour régulièrement !

La partie commerce n’est vraiment pas ton fort ? Wekey s’occupe de tout ! Nous démarchons les clients, nous nous occupons de la partie administrative, nous te coachons avant les entretiens… Nous mettons tout en œuvre pour que tu n’aies plus qu’une chose à faire : te plaire dans ta mission et t’y impliquer !

Rester sur ses acquis.

Ça y est, tu as tes premiers clients, tout se passe bien ! Ne te laisse pas emporter par le confort de la situation, c’est une des raisons qui t’ont poussé à abandonner le salariat non ?

Continue de te former, à progresser sur les technos ou les méthodologies que tu maîtrises, à en apprendre de nouvelles. Le marché est concurrentiel, et de nouveaux consultants arrivent chaque jour sur le marché, et pourraient rapidement te prendre des contrats s’ils sont plus à jour que toi.

De plus, il y a un côté stimulant à apprendre de nouvelles choses.

Nos consultants ont accès à un réseau social d’entreprise afin de pouvoir échanger en permanence entre eux, se soutenir et se conseiller quand ils ne trouvent pas la solution à leur problème. Nous organisons également des formations, faites par et pour nos consultants !

Délaisser l’administratif.

Cotisations, impôts, facturation… Ce n’est clairement pas la partie la plus passionnante pour toi, mais c’est un impératif lorsque l’on se met à son propre compte !

Ne pas rédiger de contrat en bonne et due forme, prendre du retard dans la facturation de ses clients, c’est s’exposer à du stress supplémentaire : « va-t-il me payer ? », mais également prendre le risque réel de ne pas être payé au final.

Délaisser la partie cotisations, impôts… Te fera perdre beaucoup de temps quand le moment sera venu, mais potentiellement également beaucoup d’argent : les régularisations peuvent être lourdes !

C’est bien beau tout ça, mais tu ne te sens vraiment pas de taille à assurer sur cette partie-là ? Travailler avec un.e comptable est une solution, travailler avec Wekey LA solution : en plus de t’accompagner sur tous les points précédents, nous pouvons t’aider et te conseiller sur la partie administrative ! Comment ça, tu ne nous a pas encore contacté ?

Les 5 erreurs les plus communément faites par les freelances débutants