Bonne résolution n°3, je suis éco-responsable au bureau !

Les 13 millions de Français qui travaillent dans un bureau produisent, par personne, 130 kilos de déchets par an, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Un chiffre qui donne à réfléchir ! De notre côté, nous avons déjà adopté de nombreux gestes simples pour réduire notre empreinte écologique… Et vous ?

Petite liste non-exhaustive d’habitudes à mettre en place facilement :

Sur la route…

Pourquoi ne pas venir travailler à pied quand il fait beau ? Ou à vélo ? Votre employeur peut d’ailleurs vous proposer une indemnité kilométrique vélo fixée à 0,25 € / km parcouru.

Pour ceux qui sont trop loin, le covoiturage est une excellente solution qui peut vous permettre de rencontrer de nouvelles personnes, de faire des économies et de diminuer votre empreinte écologique.

Votre employeur est tenu de prendre en charge la moitié des frais de transport en commun. Il s’agit donc d’une piste encore une fois économique et écologique à ne pas négliger ! À savoir : certaines villes comme Niort, où nous sommes installés, proposent les transports en commun gratuitement à toute la population !

Aller au travail à vélo

La pause-café, le déjeuner, même combat !

Pour la pause-café, on bannit bien évidemment les gobelets et les touillettes à usage unique, que l’on remplace par un mug et une cuillère.

Et si vous remplaciez la cafetière à capsules par une cafetière à piston ou une machine à café avec broyeur intégré ? Vous pourrez même utiliser les restes de marc pour le compost ou nettoyer les canalisations…

Pour la pause déjeuner, on évite bien évidemment les couverts à usages uniques. Le plus efficace sera d’emmener votre gamelle avec un plat préparé par vos soins. Les options To Good To Go ou HelloCuistot sont aussi à étudier les jours où vous ne pouvez pas préparer votre repas.

Vous avez besoin de boire la journée ? Adoptez la gourde (si possible en verre), que vous remplirez au fur et à mesure de vos besoins.

Pause-café-Wekey

Attention à la consommation électrique…

Un des premiers pôles de dépenses énergétiques au bureau ? Le chauffage (ou la clim). Veillez à vous mettre d’accord entre collègue : inutile de surchauffer le bureau si l’un de vos collègues ouvre grand la fenêtre. Fermez les stores ou les rideaux pour éviter à la chaleur de sortir / de rentrer suivant la saison.

Paramétrez la veille sur vos ordinateurs, et n’hésitez pas à éteindre carrément votre poste si vous partez pour une réunion d’une heure ou en pause déjeuner. Débranchez les appareils inutilisés. Ce sont de petits gestes qui comptent beaucoup.

Dans la lignée des gestes simples, éteindre la lumière quand vous quittez la pièce. De nombreuses entreprises optent pour les lumières à détecteur de mouvements, idéales pour ne pas éclairer inutilement !

Eteindre la lumière

Le tri sélectif

Le tri sélectif est obligatoire en entreprise depuis 2018. Vos équipes sont un peu réfractaires et ne savent pas par où commencer ? Mettez leur à disposition des poubelles de tri sélectif ludique ou organisez des défis !

Faites le tri

L’impression

Dans la limite du possible, on élimine au maximum l’impression. Besoin de partager une présentation en réunion ? Utilisez un rétroprojecteur. Envoyez vos documents par mails à vos collègues / clients. La signature électronique est maintenant reconnue légalement, ce qui évite l’impression de contrats par exemple.

L’impression est malgré tout nécessaire ? Utilisez du papier recyclé, imprimez recto-verso, en noir et blanc…

Stop impression

Le stockage de données

S’il est désormais admis que l’impression a un fort impact énergétique, on oublie trop souvent que les serveurs informations sont également très gourmand !

Selon Capital : « Plus de 80 % de nos courriels reçus ne sont jamais ouverts, pourtant la suppression de 30 courriels équivaut à la consommation d’une ampoule allumée pendant 24 heures. L’utilisation d’une boite mail produit environ 136 kg de CO2 par employé chaque année. »

La solution ? À votre échelle, désinscrivez-vous de toutes les newsletters que vous n’ouvrez jamais, et nettoyez régulièrement votre boîte mail. Assurez-vous avant d’envoyer un mail qu’il est vraiment utile à tous ses destinataires. Même combat pour ce que vous stockez sur vos serveurs, n’hésitez pas à faire régulièrement du tri.

Dernière donnée à prendre en compte : la vidéo en ligne génère une émission de plus de 300 millions de tonnes de CO2 par an.

Stockage de données

Le mot de la fin

L’écologie est quelque chose qui nous tient à cœur et qui est une ligne de conduite chez Wekey : politique zéro impression, comportements éco-responsables… Nous nous impliquons tous dans cette démarche.

Vous partagez nos valeurs ? Contactez-nous pour rejoindre notre team de consultants !